#1 Les écrans sont-ils dangereux pour

les enfants?

 

Toutes les illustrations et les images de ce site internet possèdent un copyright ©, merci de ne pas les utiliser.

Julia de Haut, Sophrologie, Sophrologue Ile de France, région parisienne, Seine-Saint-Denis, Seine et Marne, Val de Marne, Paris, Bry sur Marne, Noisy le Grand, Villiers sur Marne, Nogent sur Marne, Fontenay sous Bois, Vincennes, le Perreux sur Marne, Champigny sur Marne, Neuilly sur Marne, le Plessis-Trévise, Ormesson sur Marne, Pontault-Combault, Chennevières sur Marne, Saint Maur des Fossés, Saint-Mandé, Gournay sur Marne, Joinville le Pont, Champs sur marne, Torcy, Noisiel, Lognes, Croissy-Beaubourg, Collégien, Émerainville, la Queue en Brie, Montreuil, Neuilly-Plaisance, Gagny, la Varenne Saint Hilaire, articles, blog, sophrologie, thérapie de couple, coaching, eft

Retour aux articles...Articles.html
Retour aux archives...Archives.html

Violence conjugale, femmes battus, hommes battus, stop aux violences

Depuis plusieurs années l’hyperconnectivité fait partie de notre quotidien mais cette révolution numérique touche aussi nos enfants. Les tentations sont grandes: tablettes dites «ludiques» ou «interactives», jouets connectés, applications pour enfants, télévisions, ordinateurs, tablettes, smartphones, consoles vidéo... il y en a pour tous les âges!

Si en tant qu’adultes nous sommes déjà construit, donc moins sensible à cette surexposition, a-t-on réellement mesuré l’impact sur nos enfants?


Selon plusieurs études les enfants trop exposés aux écrans développeraient certaines difficultés: problème de concentration, d’attention, de sommeil, de gestion des émotions (colères, frustration...), une moins bonne motricité, des capacités cognitives altérées, des interactions sociales moins riches, d’éventuels problèmes de santé lié à la sédentarité.


Il faut comprendre que pour se construire un enfant à besoin d’interagir avec son entourage (enfant comme adultes), de jouer, de manipuler des objets, de bouger, de sauter... Ces différentes activités stimuleront ses capacités et développeront son potentiel.


Or si un enfant passe beaucoup de temps devant un écran c’est autant de temps qu’il ne consacre pas à son environnement, aux interactions sociales, à son entourage, à jouer ou aux activités physiques.


En tant que parents on est sollicité par les promesses de certaine tablette ou application smartphone promettant un « apprentissage» «ludique » ou « interactif » pourtant aucune tablette n’a ce pouvoir. Il est important d’entendre que l’utilisation des technologies numériques ne favorise pas le développement cognitif d’un enfant s’il n’est pas guidé par un adulte.



Alors comment faire?


Pas d’écrans avant 3ans.

Calculer le temps passé par votre enfant dans une journée devant les écrans cumulés (télévision, ordinateur, smartphone, tablette, console..).

Limiter le temps d’exposition en proposant un cagnotte de temps d’écran à utiliser dans la semaine en fonction de l’âge.

Proposer des activités alternatives aux écrans; un jeu de société en famille ou la lecture d’une histoire apporteront une source d'enrichissement cognitif et d'interactions sociales.

Accompagner les enfants de moins de 12ans dans leurs activités numériques (parler, expliquer, partager, féliciter...).



Et la sophrologie dans tout ca?


La sophrologie aidera votre enfant à se reconnecter à lui et son environnement.

Les exercices de sophrologie favoriseront la concentration afin qu’il puisse développer son potentiel.

En cas d’addiction aux écrans, la sophrologie est un bon allié pour reprendre le contrôle.

dangers des enfants exposé aux ecrans, sophrologie, écrans, addiction